Les différents modes de garde pour votre enfant

Avant même la naissance de bébé, il faut tout prévoir, et le plus important, qui va s’occuper de lui lorsque vous aurez repris le travail ? Différents modes de garde sont disponibles, il faudra vous y prendre à l’avance, car les places sont très limitées, peu importe le type de garde.

Les micro-crèches

Pour l’inscription, il faut que votre enfant ait moins de 6 ans et doit être en règle pour tous les vaccins obligatoires. Ces microcrèches peuvent accueillir au maximum dix enfants. Les conditions d’inscription, les horaires ainsi que les tarifs sont fixés librement par la structure, il vous faudra alors vous renseigner directement auprès de celle-ci pour connaître les détails.

Les crèches 

Pour être accepté en crèche, votre bébé doit avoir entre 2 mois et 3 ans, être à jour pour les vaccins obligatoires et être préinscrit avant la naissance. Il existe différents types de crèches : parental, d’entreprise, familiale ou collective selon les communes et les départements. La participation financière dépendra de votre situation familiale et de vos ressources.

Les haltes-garderies

Comme pour les micro-crèches, votre enfant devra avoir moins de 6 ans et être à jour dans ses vaccins obligatoires. La différence avec les autres structures : la garde est partielle, c’est-à-dire quelques demi-journées ou quelques heures par semaine. Les haltes-garderies peuvent être publiques ou privées et le coût déprendra de vos revenus et de votre situation familiale.

La garde à domicile 

Vous pouvez engager une professionnelle pour garder votre enfant, là, pas de condition particulière. Vous pouvez employer votre « nounou » par vous-même ou encore via un organisme agréé par l’État. Un contrat de travail sera alors établi entre vous et la nourrice que vous engagerez. Vous indiquerez la rémunération, la durée du travail, etc.

L’assistante maternelle

Comme pour la garde à domicile avec un nourrice, pas de condition particulière pour l’enfant. En revanche, la personne que vous employez doit être en possession d’un agrément délivré par le président du conseil départemental. Elle peut accueillir votre enfant soit à son domicile, soit dans une maison d’assistantes maternelles. Un contrat sera alors établi entre vous et l’assistante maternelle, de la même manière que pour une nourrice.